FAREWELL BULLYING VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE !

Le pouvoir de la communauté

Quelques Témoignages:

Bonjour, je suis abonnée à @philosophe_anonyme_ sur instagram depuis maintenant un petit bout de temps. Je suis tombée sur sa story et j'ai vu que vous deviez réaliser un projet de témoignages de personnes qui ont été victimes de harcèlement. J'ai hésité à vous envoyer un mail mais je me suis dis, tant que je reste anonyme et que je peux peut-être aider certaines personnes dans la même situation que moi, autant le faire. Je sais pas trop par où commencer étant donné que la cause de mon harcèlement était stupide. A l'origine, on me lancait simplement des petites boulettes de papiers dans le dos pendant les heures de cours. Au début, j'ai simplement rigolé puis est venu le moment où j'en avais marre de ramasser tous leurs déchets. Je les ai alors dénoncé au professeur, celui-ci a déplacé l'un des éléments perturbateurs à l'autre bout de la classe. Qaund le cours a redémarré, précisément 2 minutes plus tard, je me reçois une poignée de boulettes en papier avec des insultes en supplément, du genre: Poucave, pute à sa mère, pétasse, tarée, folle, incapable, rapporteuse. Tous ces mots furent répétés à chaque fois qu'ils me voyaient. Au début, je les ignore en serrant les points et en m'enfonçant les ongles dans les paumes. 3 jours plus tard, je ré-entends les mêmes insultes, je craque et je leur crie de la fermer, ils m'ont renvoyer la réponse avec un clair ta gueule. Je sais que ce ne sont que des mots mais parfois ils sont plus fort que les coups que j'ai pu recevoir à certains moments. 1 semaine plus tard, j'ai abandonné et j'ai commencé à croire tous ce qu'ils disaient sur moi, que j'étais faible, incapable, que je ne pensais qu'à moi. 1 jours avant, j'avais entendu la phrase derrière moi: On se demande vraiment pourquoi elle est encore là celle-ci. Et j'y ai cru, c'est vrai, qu'est-ce que je faisais encore sur Terre alors que j'avais plusieurs fois l'occasion de partir et abndonner vraiment tout. Au bout d'un moment, j'ai pris une lame et je me coupais régulièrement. Deux filles de ma classe ont découvert ces cicatrices, elles ont tout avoué au CPE sans me demander. J'ai été convoqué à plusieurs reprises. L'affaire était close 3 jours après, et pour punition, seulement 10heures de colle avec un renvoi de 2 jours. Vous trouvez ça normal vous ? 2 jours de renvoie ? Et encore, ils se permettent encore de me rabaisser dans les couloirs. J'ai encore plus honte de moi, de mes cicatrices et de mon image que je reflète. Mais je suis surtout en colère contre moi, je n'ai pas su être à la hauteur des évènements. Enfin bref, j'espère que ça vous aura aidé dans votre projet.

Cependant les lycées fuient souvent les responsabilités et ne prennent pas cela au sérieux. Le harcèlement est quelque chose de grave. Il ne faut en aucun cas le négliger et en parler. Plus de témoignages ->

Il faut savoir que de base, je suis une personne assez réservée, avec un niveau de confiance en moi vraiment vraiment faible. En primaire, j'avais beaucoup de mal à m'faire des amis alors j'étais seul et j'ai pris cette habitude de me retrouver

seul. Mais quand j'suis rentré au collège, et surtout à partir de l'année de la 5e, les "ennuis" ont commencé. J'avais rien fait de particulier, rien fait de mal, Je restais dans mon coin, sauf que souvent les personnes te testent, pour voir un peu comment tu es, si tu te laisse faire ou pas. Et, c'est ce qui'l s'est passé avec moi : ça commençait par des petites gamineries, histoire de voir comment je réagis (je ne disais trop rien j'osais pas intervenir, seul face à un groupe de 5 éleves), puis au fil du temps, ça empirait :

des insultes, des menaces, on donnait des coups de pieds dans mon sac et on me poussait dans les escalier. Pendant les cours, on donnait des coups dans ma table, en cours de musique on se balançait ma trousse, et je pense que le pire dans tous ça, c'est la rea ction des professeurs : "arrêtez donc et ecoutez" "bon ça suffit" rien que ça, rien que ça. En 4e et 3e, tout ça continuait, certains élèves sont restés dans ma classe, et à la cantine, on venait s'assoir à ma table juste pour me faire chier, pour m'lancer des trucs dessus ou me voler des trucs sur mon plateau. Parfois on me disait d'aller me suicider, de "me pendre". 

Et comme j'avais jamais de "pause" pcq chez moi ça n'allait pas non plus, j'me suis fait du mal, avec des ciseaux des couteaux le compas. AU collège, jen parlais à l'infirmière et à la CPE mais ils non T jamais rien fait pour m'aider, ils me disaient ' on va voir ça' mais jamais rien ne s'est passé. 

 

Malgré tout, cela fait 1 an et plus que j'ai arrêté de me faire du mal, même si il m'arrive, rarement, de le refaire un peu. Pourquoi j'ai arrêté ? Parce que, justement comme je le disais plus haut, je n'ai rien fait pour mériter ce Qu Ils faisaient, je n'ai rien fait. Alors pourquoi me punir En me faisant du mal ? Il ne faut surtout pas les laisser gagner, mm si c'est dur, croire que ça va passer et, preuve ; je suis rentré en seconde cette année et tout va au mieux, les gens sont super sympas avec moi, et j'me sens bcp mieux quand jme lève le matin pour aller en cours. Alors, le plus important, c'est d'ors regarder dans les yeux, pour leur faire comprendre qu'on est bien plus fort et qu on a pas notre temps à perdre avec eux.